LE PROJET SKELTER

 

Tout d’abord je me présente, je m’appelle Jérôme et j’ai ouvert mon premier atelier de lutherie en 1993 après avoir fait une école d’ébénisterie.
Jusqu’à maintenant je ne fabriquais que des guitares «traditionnelles» mais un jour tout a changé !

 

Les origines

La première Skelter est née grâce au fruit du hasard.
J’avais envie de fabriquer une guitare qui sorte du lot, une guitare un peu roots avec un petit côté punk, c’est là que j’ai eu cette idée: Pourquoi ne pas utiliser du bois de palette ?
Une fois le premier prototype terminé, j’avais entre les mains une guitare vraiment originale avec en prime un son énorme, chose à laquelle je ne m’attendais pas vraiment.
J’ai donc décidé d’allier les bois «nobles» pour les manches, la palette pour les corps, et d’utiliser de l’acier pour la fabrication des pickguards et des plaques.

 

La fabrication

Tout ce que je peux fabriquer moi même je le fais artisanalement dans mon atelier, pourquoi acheter du standard quand on peut réaliser du custom ?
Toutes les parties métalliques sont patinées et je n’utilise que des pièces haut de gamme pour l’accastillage et l’électronique.

Au final, chaque guitare est unique et chaque modèle est réalisé selon mon inspiration du moment.
Il est bien sûr possible de fabriquer une guitare selon votre envie et vos idées. Pour cela nous discutons ensemble du projet afin de réaliser l’instrument qui vous conviendra le mieux, la seule limite étant l’imagination.

 

Le hardware et l’électronique

Voici quelques exemples du matériel utilisé pour la fabrication.
Cette liste n’est pas exhaustive.

Micros : Seymour Duncan, DiMarzio, Gibson, Bare Knuckle
Mécaniques : Kluson, Gotoh, Schaller, Grover
Chevalets : Kluson, Gotoh
Strap-lock : Schaller
Potentiomètres : CTS
Capas : Orange Drop
Jack : Switchcraft
Cordes : Ernie Ball

Les cavités et les pickguards sont entièrement blindées au cuivre.
Toutes mes guitares sont livrées en étui.

Les manches 

La plupart du temps j’utilise des manches All Parts ou Warmoth qui sont d’excellente qualité et dont la renommée n’est plus à faire.
Certains sont retravaillés au niveau du galbe et je pose systématiquement un sillet en os.
Mais je n’ai pas de règle, si ils sont en excellent état, certains manches peuvent provenir de guitares triées sur le volet (ce qui est bien sûr précisé dans les spécifications).